Economie

Renault avance ses investissements pour diminuer les rejets polluants

Publié par  | 

Le constructeur automobile voudrait diminuer les écarts entre les vraies émissions et les émissions normées. Cette mesure entre dans le cadre du cycle d’homologation WLTP qui se tiendra en 2017. Un nouveau programme de 50 millions d’euros a été mis en place pour diminuer émissions de NOx.

Suite au scandale de Volkswagen, les constructeurs informent tour à tour sur leurs émissions polluantes ou les prochains développements de dispositifs de dépollution. Volkswagen a annoncé ses solutions techniques, Peugeot va communiquer les consommations en usage client pour ses principaux véhicules en 2016 et Opel va publier les chiffres de plusieurs modèles d’après le cycle d’homologation WLTP.

Renault annonce avoir mis en place depuis juillet 2015 un programme de recherche pour améliorer des solutions visant à réduire des émissions de NOx, et qu’il hâte ses investissements de solutions industrielles. D’après le constructeur, « un budget additionnel de 50 millions d’euros » est octroyé en vue de « réduire significativement les écarts entre les émissions réelles et les émissions normées ». Dès juillet 2016, une vanne EGR optimisée sera lancée graduellement sur les voitures produites en usine, mais Renault ne fournit aucune information détaillée sur l’aspect technique.

« Les véhicules Renault ne sont pas dotés de logiciels frauduleux »

Évidemment, ses écarts vont diminuer comme la nouvelle norme d’homologation WLTP, qui sera appliquée en 2017, se rapprochera d’un usage réel. A part ce nouveau cycle, un autre test permettant de vérifier les rejets polluants en condition réelles sera établi, le RDE (Real Driving Emissions).

D’autre part, « le Groupe Renault considère que la commission indépendante mise en place par les pouvoirs publics est une bonne nouvelle pour les constructeurs automobiles français. »

Pour finir, Renault certifie que « les véhicules Renault ne sont pas dotés de logiciels de logiciel ou de systèmes de leurre antipollution », qu’ils sont « entérinés selon à la réglementation » et que « des marges importantes d’amélioration sont possibles concernant les rejets d’oxydes d’azote (NOx) dans les conditions réelles d’utilisation »

Anne

Créatrice de ce site dédié à l'actualité du monde de la finance. Le nom de ce site vient à l'origine d'un projet de fin d'étude fait en partenariat avec deux amis en école de programmation informatique ! Ah, et moi c'est Anne :)