Finance

Pétrole : l’Algérie appelle l’Opep à revoir son action

Publié par  | 

troLa baisse du cours du pétrole trouble vraiment l’Algérie que son ministre de l’énergie a lancé un appel à l’Opep afin qu’elle réduise sa production.

L’Opep doit agir pour changer les déséquilibres en effectuant une coupe de sa production pour que le prix du pétrole remonte et puisse défendre les revenus de ses six membres » a déclaré Youcef Yousfi, ministre algérien de l’Energie, qui n’a pas masqué ses mots. En fait l’Algérie réalise 95% de ses recettes extérieures de la vente de pétrole et de gaz et la crise actuelle représente une menace pour l’économie et la finance ou encore le social du pays.

Appel au secours ou appel à la solidarité

Tandis que l’Arabie saoudite premier du cartel et d’autres producteurs importants avaient prédit la semaine passée que l’Opep n’allait pas réduire sa production malgré la baisse du prix du brut à 20 dollars le baril, la déclaration de Youcef Yousfi présente une apparence particulière. Et M. Yousfi a déclaré que son pays qui fait partie des membres de l’Opep n’était pas d’accord avec la position adoptée par les principaux producteurs de pétrole. La situation est très complexe que ces pays membres de l’Opep pensent que les pays producteurs qui ne font pas partie de l’Opep ne profitent de cette baisse par l’organisation.

L’Algérie bloquée

Le gouvernement algérien considère ce moment comme étant sensible. Tandis que la fiscalité pétrolière participe à 60% au budget de l’Etat, l’effondrement progressif des cours du pétrole l’a obligé à voter un premier plan de mesures d’austérité, provoquant le blocage du recrutement de fonctionnaires. Ce qui montre que les finances ont été touchées par ces cours du pétrole qui ont chuté de plus de la moitié depuis mi-juin. Ces cours qui valaient 115 dollars sont maintenant évaluées à 55 dollars subissant l’effet relatif à l’abondance de l’offre, du renforcement du dollar et de la faible demande dans une situation de ralentissement de l’économie mondiale.

Laurent

Laurent. 25 ans. En Master 2 Finance à la Finance School de Lyon.