Entreprise

Maurice Lévy quitte enfin la direction de Publicis

Publié par  | 

Icone de la publicité, Maurice Lévy va céder sa place de directeur général de Publicis, lui a permis à cette entreprise spécialisée dans la publicité à se hisser au rang 3 des entreprises mondiales de publicité.

« Jeune homme un jour vous allez prendre la tête de cette entreprise » lui lançait Marcel Bleustein-Blanchet. Fondateur de l’entreprise il lui prophétisait cet avenir en mars 197, alors que Maurice Levy était simplement venu postuler au poste de la direction informatique du groupe alors qu’il était âgé de 29 ans à l’époque.

Une ascension rapide

En entrant dans le groupe, Maurice Levy s’est vite fait remarqué, car il a eu l’idée de conserver les informations sur les bandes magnétiques, car cela a sauvé l’entreprise quand son siège situé au-dessus des Champs-Elysées a pris feu en septembre 1972.

Alors qu’il a été embauché en tant qu’informaticien, Maurice Lévy s’est converti au cœur métier du groupe et le fondateur l’a pris sous son aile, lui accordant toute sa confiance.

Le sacre en 1976

C’est en 1987 que Marcel Bleustein-Blanchet lui donne le siège de PDG, et a créé un conseil de surveillance dont il a été le président jusqu’à son décès en 1996.

Une confiance qui paie

En prenant les règnes après le décès du patriarche, Maurice Lévy va prendre totalement le contrôle de Publicis en imposant sa marque au point de bénéficier de la confiance d’Elisabeth Badinter, fille de Marcel Bleustein-Blanchet. Une confiance qui a payé, car sous la direction de l’informaticien, l’entreprise a multiplié par 25 son personnel, son chiffre d’affaires a été multiplié par 44. Il va désormais prendre la place d’Elisabeth Badinther au poste de président du conseil de surveillance.