Economie

La fermeture Éclair, un marché de 10 milliards de dollars

Publié par  | 

Malgré sa petite forme métallique banale, la fermeture à glissière représente un marché d’environ 10 milliards de dollars. Un marché que se partagent farouchement deux mastodontes à savoir YKK et SBS.

Présente sur les pantalons comme sur les vestes la fermeture à glissière est testée par les consommateurs lors de l’achat. Généralement, quand elle fonctionne correctement tout va bien, mais quand elle déconne, commence alors un long combat pour essayer de faire, à la débloquer quand elle est coincée ou on va s’en prendre à la marque. Quand la fermeture d’un vêtement est cassée, celui-ci ne peut plus être utilisé. Une situation qui peut nuire à l’image de la qualité du produit, une chose que les marques ne négligent pas. Car elles recevront les critiques si jamais la fermeture est en panne.

Mesurant à peine quelque centimètre, la fermeture à éclair est conçue par des entreprises qui ne sont pas vraiment connues du grand public. Mais il existe deux grands groupes asiatiques dont le premier est japonais et le second Chinois. Les deux se livrent une bataille sur un marché dont la valeur est de 10 milliards de dollars et qui pourrait évoluer vers les 13 milliards en 2020, d’après Global Industry Analysts.

« Little Parts, Big Difference »

Le leader historique de la fermeture éclair est Japonais. On trouve son produit sur de nombreux pantalons jeans et s’appelle « YKK » ou Kogyo Kabushikikaisa. C’est d’ailleurs lui qui prit le dessus sur la marque américaine Talon, qui a pourtant bénéficié de la création du système de fermeture.

Fondée en 1934 par Tadao Yoshida, YKK fait partie des plus grandes entreprises nippones non côtés dont le chiffre d’affaires est estimé à 742 milliards de yens soit 6 milliards d’euros en 2016. Des usines de YKK Group, sortent 7 milliards de fermetures par an, c’est-à-dire 50% de la production mondiale de fermetures dans le monde. Elle se compose de 114 implantations dans 71 pays. Elle dispose d’une filiale créée en France depuis 1967.

SBS en concurrent

Très présente, sur un marché où elle domine depuis plusieurs années, YKK a tout de même un concurrent d’origine chinoise appelé SBS Fujian SBS Zipper Science & Technology Co. Ltd. Cette entreprise ne cache pas son intention de prendre la première place sur ce marché. Lancée en 1984, SBS qui se positionne en seconde place veut conquérir la place de leader « Nous voulons dépasser YKK » d’après les explications d’Helen He chargée de la communication de l’entreprise. Toutefois, l’entreprise reconnaît qu’il existe un écart considérable entre elle et YKK, car l’entreprise nippone est en avance sur elle d’un demi-siècle, grâce à une diversification de son offre. Elle vend aussi des machines qui conçoivent les fermetures à glissière, des rivets, des boutons…

Laurent

Laurent. 25 ans. En Master 2 Finance à la Finance School de Lyon.