Epargne

Épargne : les Français préfèrent l’ajournement

Publié par  | 

En avril, les français, sont prêts à épargner, d’après les indices de confiance des foyers de l’Insee, sauf, que ceux-ci optent pour la patience.

Le baromètre mensuel qui mesure la confiance des ménages, l’Insee a posé trois questions portant sur l’épargne. La première question porte sur la capacité des épargnants questionnés à épargner de l’argent, une seconde question portant sur la façon dont ils voient leur épargne dans le futur à venir, et la troisième question concerne l’opportunité offerte par la période.

Pendant le sondage effectué, l’institut a constaté que la capacité d’épargne a connu un essor après avoir traversé des moments complexes en mars 2012 et celle-ci se reprend progressivement. A la question de savoir s’il est propice d’épargner, certains sondés répondent que le moment n’est pas favorable ; une réponse assez surprenante, poussant l’indice à baisser de 5 points alors qu’en 2015 il était à 16.

En fait, les épargnants doutent des jours à venir, car l’indicateur de confiance des ménages est très bas pour 94 quand on sait que son chiffre était fixé à 97 en janvier. De plus, les personnes questionnées ne sont pas assez sûres par rapport à l’évolution de leurs finances. En voyant les chiffres publiés par les banques et institutions chargées de la gestion de la monnaie, on remarque que les français, ne sont pas pressés d’épargner.

Laurent

Laurent. 25 ans. En Master 2 Finance à la Finance School de Lyon.