Finance

Le Crowfunding arme financière de Daech et du terrorisme

Publié par  | 

Les sites de collectes de fonds seraient impliqués dans le financement de Daech et du terrorisme d’après Tracfin, cet organisme de lutte contre le financement du terrorisme.

Sur le site Leetchi, on peut lire qu’une collecte de don est organisée par un individu dont le surnom n’est autre que Ouma.

Une fois qu’il a salué tout le monde en arabe, il déclare « j’ai pris la décision de travailler dans l’humanitaire raison pour laquelle j’ai lancé cette cagnotte en ligne. »

Après les attentats de Paris, Tracfin un organisme rattaché à Bercy chargé de lutter contre le blanchiment et le financement du terrorisme consacre son temps à ces levées de fonds particulières sur les sites de financement participatif. En fait, des réseaux de terroristes ou encore des personnes inconnues sont capables de trouver des moyens financiers via ces plateformes afin de réaliser leurs opérations.

« Nous avons identifié des annonces claires telles que des demandes de soutien afin de partir en Syrie ou pour y revenir. » expliquait Bruno Dalles, directeur général de Tracfin, lors d’un bilan sur l’activité de l’organisme en 2015 et 2016.

« Il existe également des collectes de fonds effectuées via de banals anniversaires organisées par des personnes connues des services de renseignement »  ajoute un autre membre de l’organisme. Quand nous parvenons à découvrir ces opérations, elles peuvent mieux nous renseigné afin de comprendre comment fonctionne certains réseaux ».

Des levées de fonds suspectes

Pendant les investigations effectuées à la suite du meurtre du père Jacques Hamel, à Saint-Etienne-du-Rouvray, l’organisme avait révélé que les deux meurtriers à savoir Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean avaient tous deux pris part aux financements de multiples levées de fonds. Certains des dons récoltés devaient être versés à l’association Sanabil. Cette association qui avait été dissoute ne novembre se présentait comme une organisation qui venait en aide aux détenus musulmans et parmi ses donateurs il y avait  le nommé Amedy Coulibaly, qui avait mené une attaque terroriste contre l’Hyper Cacher, et Salim Benghalem, membre de l’organisation Daech et condamné par la justice française.

Un autre rapport dévoilé hier par Tracfin montre aussi des anomalies notées lors d’une collecte de fonds à des fins humanitaires sur une plateforme dont le nom n’a pas été dévoilé. Il y avait des fonds qui étaient issus de pays du Moyen-Orient et la levée de fonds en question s’est réalisée à une vitesse inhabituelle.

Anne

Créatrice de ce site dédié à l'actualité du monde de la finance. Le nom de ce site vient à l'origine d'un projet de fin d'étude fait en partenariat avec deux amis en école de programmation informatique ! Ah, et moi c'est Anne :)